J’AI RETROUVE LE PETIT HAMEAU

Que de formidables rencontres lors de ce court séjour en Auvergne :

Madame Laroudie, âgée de 91 ans qui avec son mari dirigea la colonie de vacances de Jozerand. A une époque où l’Esprit de Dieu agissait puissamment ‘il fallait’ me dit-elle ‘arracher les enfants de la réunion de prière pour qu’ils aillent se coucher.’ (Aujourd’hui il faut les arracher de leurs écrans !).

M. et Mme Magne à Riom qui furent il y a plus de 35 ans mes chefs scouts. Quand j’ai sonné à leur porte, Danielle Magne me dit ‘Bonjour Monsieur !’ ne sachant qui j’étais. Noël Magne a retrouvé un vieil album à photos du temps où j’étais louveteau. Je les ai remerciés de m’avoir donné l’occasion à l’âge de 12 ans d’apporter mon tout premier sermon !

Michelle Parrad et sa fille Anne Florie au Crest qui m’ont si bien hébergé pendant 3 jours. Deux femmes de foi !

M. et Mme Pozzoli et leur fille Victoria à Cournon. Mon frère adolescent travaillait chez eux comme apprenti photographe… Merci pour la belle soirée autour d’un si bon repas ! Le soir même je suis passé voir ce qui était autrefois la petite salle de l’église évangélique de Cournon où mes parents tenaient un culte tous les lundis après-midi…

M. et Mme Seau à Plauzat aujourd’hui très âgés mais toujours aussi fervent pour Dieu, Israël et la fin des temps. Merci de prier pour leur fille Agathe, une amie d’enfance, qui est atteinte de 9 cancers ! Seul Jésus peut la guérir.

M. et Mme Liénard à Clermont Ferrand. C’est elle qui fut ma monitrice d’école du dimanche et pendant de longues années une fidèle partenaire de prière pour ma maman. (je les vois encore toutes les deux à genoux, toutes les semaines, dans notre petite cuisine…).

Samedi matin j’ai pris la route à la recherche du hameau perdu près de St-Eloy les Mines où mon Papa a commencé son ministère en France. Il avait 27 ans, célibataire. J’ai retrouvé (grâce à mon Papa au bout du fil) la petite maison où il habitait seul…

Le lendemain j’ai trouvé la maison où ma maman vivait avec une amie missionnaire et un couple (directeurs de la WEC) dans le lieu-dit de Villeneuve près de Ebreuil…

J’ai rencontré une dame âgée qui se souvient de ces missionnaires anglais venus s’installer dans son hameau…

C’est dans ce coin perdu de l’Auvergne que Papa, Maman et les autres fidèles WECers ont tenu des stands bibliques, des cultes dans les maisons et témoigné de porte en porte…

J’ai terminé mon voyage à Vichy (je sais que je vais froisser mes amis parisiens : « Oubliez Paris, venez à Vichy ! » et dans la petite ville de Gannat où je suis né…

L’Auvergne, encore une grande terre de mission !

 

Timothée Paton – L’Info de la Semaine – Le18-août 2020
Mes nouvelles sont publiées sur www.timotheepaton.com

Partager cet article