Qu’est-ce que le pasteur Ben david et Sophun Ty ont en commun ?

Dimanche dernier je suis parti à moto avec Sophun pour le culte de 8h30 à l’église ‘New Jerusalem’ à Phnom Penh.

Le pasteur Ben David m’a accueilli chaleureusement alors que j’entrais dans la salle. On a parlé en français.

Ben David est non seulement pasteur mais il est aussi compositeur.

A la fin de la réunion je lui ai demandé : ‘ Combien de chants avez-vous écrit au cours de votre vie ?’

-‘ Oh je n’ai jamais pris le temps pour compter. ’

Puis il ajoute : ‘ Probablement plusieurs centaines.’

Ben David était un chanteur célèbre dans les années 60 avant de se rendre en Allemagne étudier la musique. Il est revenu au Cambodge et a consacré sa vie à composer des chœurs et des cantiques en khmer.

A travers tout le Cambodge, de nombreuses églises utilisent les chants composés par le pasteur David.

Sophun Ty est, quant à lui, le directeur de ‘ Khmer Christian Inheritance Arts Ministry’.

C’est un privilège depuis mon arrivée au Cambodge il y a un mois d’être hébergé chez Sophun et Reaksmey.

Qu’est-ce que le pasteur Ben David et Sophun Ty ont en commun ?

Tous deux sont engagés à proclamer l’Evangile par le biais des différentes formes d’arts cambodgiennes.

Au lieu d’importer de la louange d’Australie, des Etas Unis ou d’ailleurs, ils rachètent la musique et la dance locales pour glorifier Christ.

Ces deux hommes de Dieu méritent tout notre soutien.

Dimanche 28 avril j’apporterai le message à l’ Eglise New Jérusalem.

Timothée Paton

Partager cet article



Pour ne rien rater, inscrivez-vous à ma newsletter
Je m'inscris