Quand un chauffeur de tuk tuk se tourne vers Jésus

Quand j’ai appelé pour qu’une voiture m’emmène de Phnom Penh à Kampot, au Sud du Cambodge, c’est un tuk tuk qui s’est présenté chez moi.

Je regarde le chauffeur et lui demande surpris : ‘ Vous pensez vraiment que ce petit véhicule à trois roues ( et des petites roues !) pourra nous emmener jusqu’à Kampot ?

Il me regarde avec un sourire : ‘ Je n’ai jamais conduit aussi loin mais pourquoi pas ?’

Je réalise qu’il est le chauffeur à qui j’ai remis un Nouveau Testament quelques jours plus tôt.

A peine étions nous en route que Chanty (37 ans) se met à me poser une question après l’autre sur Dieu, la foi, la Bible…

Une heure plus tard, en conduisant, il me demande : ‘ Dites-moi s’il vous plaît comment je dois faire pour ouvrir mon cœur à Jésus.’

Après 4 heures sur la route nous arrivons finalement à Kampot où je devais passer 3 jours de prière chez des amis .

A mon retour à Phnom Penh, j’appelle Chanty pour lui demander s’il voudrait bien venir avec moi dimanche matin à l’église ‘ New Jerusalem’ .

Il accepte avec joie l’invitation.

Il n’a encore jamais assisté à un culte bien qu’il a étudié l’anglais il y a des années dans une autre église en ville.

Le pasteur Heng Cheng, (à la tête de l’Alliance Evangélique Cambodgienne) a été invité à prêcher ce matin.

A la fin de la réunion, Chanty retrouve le pasteur de l’Assemblée dans une des pièces de l’église.

Il en sort un peu plus tard avec un large sourire et son Nouveau Testament à la main. Il m’annonce : ‘ Je viens de prier avec le pasteur et j’ai donné mon cœur à Jésus !’

Lui et moi sommes ensuite allé manger ensemble dans un restaurant. Je pouvais déjà voir Christ dans ses yeux.

Timothée Paton – L’info de la semaine

Partager cet article



Pour ne rien rater, inscrivez-vous à ma newsletter
Je m'inscris