Je me revois jeune adolescent assis chaque dimanche après-midi à la réunion d’évangélisation de notre église. Je me souviens en particulier de certains longs prêches débités d’une voix monotone. Je me disais : Mais pourquoi ce message est-il si triste, si lourd ?

​Au fil des années, après avoir entendu d’innombrables orateurs et prédicateurs lors de toutes sortes de rencontres, je me suis parfois demandé si celui (ou celle) qui se tenait derrière le pupitre était vraiment convaincu(e) qu’il (elle) apportait le message le plus beau et le plus puissant qui soit…

Imaginez que je possède un bijou d’une très grande valeur. Je désire le remettre à une dame âgée qui a prié chaque jour pour moi. C’est le cadeau le plus coûteux que j’aie jamais offert de ma vie. J’emballe le précieux bijou dans du papier journal et me rends chez cette mamie. Je sonne. Elle me reçoit avec un large sourire et je lui dis : « Je voudrais vous remercier pour toutes ces années pendant lesquelles vous avez fidèlement prié pour moi. Voici ce cadeau pour vous exprimer ma reconnaissance ». Je l’embrasse et lui dis au revoir. Cette chère dame tient dans ses mains un cadeau magnifique mais dans un bien triste emballage.Nous sommes appelés à offrir au monde le plus beau des cadeaux, mais bien souvent la présentation de notre message ne donne vraiment pas envie.

L’Église est appelée à célébrer l’art de parler en public. Dieu cherche des disciples prêts à se lever et à parler avec clarté, autorité et créativité.

Il est temps de retrouver la force des histoires pour transmettre le message. L’art de raconter une histoire (le Storytelling en anglais), comme Jésus le faisait au travers des paraboles, ne doit pas être confiné aux murs des écoles du dimanche. Les histoires, les récits authentiques, sont encore les outils les plus puissants pour transmettre à tout le monde les clés du royaume de Dieu.

C’est le chemin que Dieu m’a donné de prendre dès l’âge de 12 ans. J’ai prêché dans toutes sortes de lieux, depuis les amphithéâtres d’universités anglaises jusqu’aux prisons délabrées et surpeuplées du Cambodge. Je veux transmettre à d’autres ce que j’ai appris ces 30 dernières années.

J’ai à cœur d’encourager, de former et de soutenir par la prière celles et ceux qui se sentent appelés à communiquer par la parole, en public, le message de l’Évangile.Il y a partout des orateurs potentiels qui méritent qu’on leur donne l’occasion d’exercer ce don de la parole qui brûle au-dedans d’eux. Bon nombre d’entre eux croient sans aucun doute que l’Évangile est la meilleure histoire au monde, mais ils sont frustrés de ne pas pouvoir le communiquer de façon à captiver leur auditoire.

C’est Dieu lui-même qui oint ceux qu’il appelle pour cette tâche mais c’est à l’Église de leur donner les outils nécessaires pour accomplir la tâche.

C’est pourquoi j’ai lancé la formation, GospelTALK, en juillet 2016 à la base de Jeunesse en Mission de Battambang. GospelTALK a pour objectif d’équiper le peuple de Dieu à la prise de parole en public afin d’édifier l’Église et d’annoncer l’Evangile au plus grand nombre !

Pour plus d’informations suivez-moi sur YouTube